lundi 25 mars 2013

N’oublions pas les victimes du massacre de Pessah en 2002

Il y a tout juste 11 ans, l’attentat du Park Hotel à Netanya faisait 30 morts le soir de Pessah. Cette tragédie est l’oeuvre de l’organisation terroriste du Hamas. 11 ans plus tard, retour sur l’attentat qui a choqué un pays tout entier.
C’était il y a 11 ans. Le soir de Pessah (27 mars 2002), environ 250 personnes ont pris place en famille dans la salle à manger du Park Hôtel à Netanya pour célébrer le seder de Pessah, fête commémorant la sortie du peuple juif de l’esclave d’Egypte.
En plein milieu de la soirée, un terroriste du Hamas pénètre dans la salle et se fait exploser. Il tue 30 personnes âgées de 25 à 90 ans et en blesse 140 autres dont 20 grièvement.
Portraits des victimes
Portraits des victimes
Cet attentat particulièrement meurtrier bouleverse Israël et le monde entier, rappelant la cruauté des terroristes qui tuent aveuglément des civils jusque dans les autobus, les cinémas et les restaurants, un soir hautement symbolique dans la tradition juive.
En réponse à cette attaque, Tsahal lance deux jours plus tard une opération de grande échelle, l’Opération Rempart. L’objectif principal est de frapper les infrastructures terroristes palestiniennes et mettre fin à la vague d’attentats terroristes dirigée contre les citoyens israéliens.
L’opération se concentre sur les villes de Judée-Samarie, en particulier Naplouse, Ramallah, Jénine et Bethléem, qui cristallisaient la plupart des infrastructures terroristes. Plusieurs terroristes sont éliminés ou arrêtés durant et après l’opération. Certains d’entre eux, notamment Nasser Yataïma, cerveau de l’attentat du Park Hôtel ou encore Husam Atif Ali Badran, qui a pris part à la planification de celui-ci ont été relâchés en octobre 2011 dans le cadre de l’accord Shalit.
tsahal-attentat-netanya-pessah-2
Attentat au Park Hôtel (Image : Ynet)
Peu après l’attentat, le Park Hotel a réouvert et il continue, aujourd’hui encore, d’accueillir des Juifs du monde entier qui viennent célébrer le Seder de Pessah. Comme toujours, la vie reprend le dessus.
Cette année, nous nous réunirons avec nos proches, nous célébrerons la fête de la liberté et nous nous rappelons de ceux qui nous ont quittés ainsi que de ceux dont la vie a été arrachée par des terroristes.
Plus important encore, nous défendons Israël en toutes circonstances.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Messages les plus consultés

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles