lundi 7 janvier 2013

l’architecture financière mondiale

Сергей Сторчак
Photo: RIA Novosti

Réformer l’architecture financière mondiale : ce sera le thème principal lors de la présidence de la Russie au G20. Sergueï Stortchak, vice-ministre russe des Finances, chargé des relations avec le G20, a évoqué pour La Voix de la Russie les raisons d’être de ce club et les changements apportés à son fonctionnement par la crise.

2013 est l’année de la présidence russe du G20. Ce club est né comme réponse à la globalisation de l’économie. A la fin des années 1990 il est devenu évident que les économies nationales étaient à ce point imbriquées que les décisions prises par les gouvernements nationaux avaient inévitablement des répercussions sur le rythme de croissance des autres économies. C’est pour coordonner ces efforts que le G20, qui réunit les vingt plus grandes économies du monde, a été créé.
Durant les premières années de son existence, le G20 était une sorte de forum de discussion pour les ministres des Finances et les chefs des banques centrales. La situation a changé avec l’arrivée de la crise financière mondiale. Les politiques ont alors décidé de recourir aux mécanismes du G20. C’est ainsi que le club des financiers professionnels s’est transformé en club des chefs d’Etat. Cette transformation s’est avérée bénéfique, les effets les plus néfastes de la crise ayant laissé peu de séquelles, rappelle M. Stortchak
« La réforme du Fond monétaire international a été lancée. Des mesures ont été prises pour résoudre les problèmes qui avaient déclenché la crise globale. Ce sont les problèmes de la régulation financière des marchés qui ont acquis une dimension globale. Le Conseil, ou plus précisément le Forum de stabilité financière qui existait parallèlement au G20, a été reformaté et est devenu le Conseil de stabilité financière ».
Financer les investissements et combler les dettes : voici les deux grands thèmes traditionnels du G20. Aujourd’hui il faut comprendre par quoi il est possible de remplacer les prêts bancaires qui ont servi à financer les processus d’investissement pendant des années. Maintenant cette source de financement est moins disponible que par le passé, d’où la nécessité de lui trouver un substitut.
Le G20 réunit dix-neuf grandes économies du monde plus l’Union européenne. Les pays membres du club produisent 90% du PIB mondial et effectuent 80% des échanges commerciaux dans le monde. La Russie assurera la présidence du G20 jusqu’au mois de décembre 2012.
Источник: Голос России.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Messages les plus consultés

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles