mercredi 5 décembre 2012

Conseil Russie-OTAN : bilans et perspective


© Collage : La Voix de la Russie
россия нато авиация россия авиабаза нато 2012 март коллажLa Russie et les pays-membres de l’OTAN doivent utiliser plus largement les potentialités du Conseil Russie-OTAN pour forger un véritable partenariat stratégique. Notre correspondant en Europe Alexandre Chichlo dresse le bilan de la réunion du Conseil Russie-OTAN qui s’est tenu la veille au niveau des ministres des AE de la Russie et des 28 pays de l’OTAN.
Le plan de coopération dans le cadre du Conseil Russie-OTAN pour 2013 a été approuvé à l’issue de cette rencontre ministérielle. Le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov et le Secrétaire général de l’OTAN Anders Fogh Rasmussen se sont félicités des résultats de la renconre de Bruxelles. Voici ce qu’en pense le diplomate russe :

« Les deux parties estiment que la coopération va bon train dans plus d’un domaine et procure des résultats réels ».

Rasmussen a fait savoir pour sa part en qualité de président du Conseil que la Russie et l’OTAN avaient obtenu de bonnes avancées dans la coopération pratique en ce qui concerne notamment l’Afghanistan, la lutte contre le terrorisme et le trafic de drogues. Elles ont enfin élargi les accords communs sur le transit du fret en direction et en provenance d’Afghanistan et ont lancé un projet commun visant à combattre le terrorisme à bord d’avions civils.

Après avoir qualifié ces réalisations d’un bon fondement du programme de coopération ambitieux pour l’année prochaine, Rasmussen a fait savoir que la Russie et l’OTAN accorderaient un plus grande soutien à l’armée de l’air afghane. En outre, la formation des policiers anti-drogues s’étendra désormais aux femmes et il y aura un programme spécial d’entraînement des chiens policiers. Selon le Secrétaire général de l’Alliance, la Russie et l’OTAN étudient la possibilité de lancement d’un nouveau projet commun de destruction des stocks des munitions excédentaires.

« Il s’agit là des projets importants qui peuvent donner au Conseil une dynamique nouvelle du moment que cette structure est le forum de dialogue qui peut être sollicité à tout moment et sur l’ensemble des questions. Notre objectif est le partenariat stratégique avec la Russie et nous sommes prêts à travailler au sein du Conseil comme 29 partenaires égaux en droits pour y arriver ».

A la rencontre de Bruxelles, les parties ont naturellement discuté de l’impasse qui s’est créée dans les négociations sur le projet de déploiement du bouclier antimissile en Europe. Selon Sergueï Lavrov, la Russie et l’OTAN ont décidé de poursuivre le dialogue sur la défense antimissile malgré « les divergences et les points de vues antagonistes qui existent pour le moment ».
Источник: Голос России.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Messages les plus consultés

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles