samedi 1 juin 2013

Un prédicateur islamique appelle les sunnites à appuyer les rebelles syriens




Cheikh Qaradaoui, un ressortissant du Qatar d'origine égyptienne, a appelé lors d'un rassemblement à Doha vendredi soir, "tout musulman ayant reçu un entraînement militaire à se rendre disponible" pour soutenir les rebelles en Syrie où le conflit a fait plus de 94.000 morts depuis mars 2011.


L'influent prédicateur islamique Youssef al-Qaradaoui a appelé les musulmans sunnites à rejoindre les rebelles pour combattre les forces du régime en Syrie, appuyées par le Hezbollah chiite libanais.

Cheikh Qaradaoui, un ressortissant du Qatar d'origine égyptienne, a appelé lors d'un rassemblement à Doha vendredi soir, "tout musulman ayant reçu un entraînement militaire à se rendre disponible" pour soutenir les rebelles en Syrie où le conflit a fait plus de 94.000 morts depuis mars 2011.

"Pourquoi devrions-nous rester impassibles pendant que l'Iran envoie des armes et des hommes (pour appuyer le régime syrien)", a-t-il dit, qualifiant le Hezbollah (parti de Dieu, en français), un allié des pouvoirs en Syrie et en Iran, de "parti de Satan".

Le puissant mouvement armé du Hezbollah est ouvertement impliqué dans le conflit en Syrie, où il combat les rebelles aux côtés des troupes du régime de Bachar al-Assad, soupçonné d'avoir pendant longtemps facilité le transfert d'armes de l'Iran au Hezbollah.

"Le chef du parti de Satan est venu pour combattre les sunnites. Maintenant nous savons ce que veulent les Iraniens. Ils veulent poursuivre les massacres pour tuer les sunnites", a poursuivi cheikh Qaradaoui.

"Comment 100 millions de chiites (à travers le monde) peuvent-ils vaincre 1,7 milliard (de sunnites)", a-t-il demandé. "C'est seulement parce que les musulmans (sunnites) sont faibles".

Cheikh Qaradaoui a par ailleurs affirmé qu'il avait eu tort de soutenir le Hezbollah et son chef, Hassan Nasrallah, qui avait acquis une large popularité dans le monde arabe après l'offensive israélienne de juillet-août 2006 au Liban.

"J'ai défendu Nasrallah et son parti, le parti de la tyrannie, devant des religieux en Arabie saoudite", qui s'inquiète de l'influence chiite iranienne dans la région, a dit cheikh Qaradaoui. "Il semble que les religieux saoudiens était plus sages que moi".

Dans son appel à combattre le Hezbollah, qui a perdu des dizaines de combattants dans la ville syrienne de Qousseir (centre-ouest), près de la frontière libanaise, cheikh Qaradaoui a toutefois affirmé que "le combat n'est pas dirigé contre tous les chiites". Cheikh Qaradaoui, 86 ans, est un personnage controversé en Occident et a des millions de partisans - principalement des Frères musulmans. Il anime une émission populaire à la télévision du Qatar Al-Jazeera et a soutenu les soulèvements du Printemps arabe en Tunisie, en Egypte, en Libye et en Syrie.

Alter Info
l'Information Alternative

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Messages les plus consultés

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles