lundi 8 avril 2013

La princesse saoudienne rattrapée par la justice française



Maha Al-Sudaïri
En juin dernier, elle avait tenté de quitter un palace parisien avec sa suite d’une soixantaine de personnes en laissant une ardoise de près de 6 millions d’euros. Mais cette fois, la princesse Maha al-Sudaïri, épouse répudiée de l’ancien prince héritier d’Arabie saoudite, le défunt Nayef ben Abdelaziz Al Saoud, a été rattrapée par la justice française.

Ce lundi, des huissiers ont procédé à un inventaire de biens saisis en raison d’impayés en France à Clichy-la-Garenne (Hauts-de-Seine). Tous se trouvaient en effet dans des boxes à l’intérieur d’un entrepôt situé près des quais de Seine.

1,5 million d’euros à un loueur de voiture

Depuis son séjour au palace Shangri-La, avenue d’Iena (XVIe arrondissement de Paris) entre le 22 décembre 2011 et le 17 juin 2012, sept nouveaux créanciers lui réclament de l’argent. L’un d’entre eux, une société de location de véhicules de luxe avec chauffeurs, Cinquième étoile, l’a assignée en justice. Un juge de Nanterre avait ainsi ordonné la saisie conservatoire des biens de Maha al-Sudaïri. Le gérant de l’entreprise assure lui qu’elle doit environ 1,5 million d’euros, correspondant entre autre à la location de «deux Rolls-Royce Phantom» et à la mobilisation d’«une trentaine de chauffeurs».

En 2009, la princesse avait déjà défrayé la chronique pour des impayés. La chaîne vestimentaire Key Largo avait à l’époque saisi la justice pour obtenir le règlement de 89 000 euros d’achats à son nom. Mais en mars, la sulfureuse et très dépensière princesse continuait à écumer sans compter restaurants et magasins de luxe, qu’elle n’hésite pas à faire ouvrir la nuit pour des séances de shopping. Elle a notamment séjourné au George V, un autre célèbre palace parisien.

http://http://www.leparisien.fr/actualite-people-medias/la-princesse-saoudienne-rattrapee-par-la-justice-francaise-08-04-2013-2708053.php

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Gaïa pour www.Dreuz.info


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Messages les plus consultés

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles