vendredi 8 mars 2013

Capitalisme, Mondialisme, Sionisme : la Trilogie Satanique


Capitalisme, Mondialisme, Sionisme : la Trilogie Satanique


« Tous les peuples de la Terre seront enchaînés au trône d'Israël, à la suite d'une guerre mondiale atroce où les trois quarts des populations seront décimées. Il faudra trois cents ânesses pour porter les clefs du Trésor.  »
Le Talmud


INTRODUCTION



Quelle époque à la fois terrifiante et fascinante ! Oh Cassandre, que vois-tu ? Une catastrophe, un effondrement, un cataclysme planétaire. Pour celui qui sait se faufiler sur la Toile mondiale, peut-être seule vertu de la décadence mondialiste et techniciste, vous savez à quoi vous attendre. Des moments difficiles, des moments douloureux. On ne nous épargnera rien. Vous n'ignorez plus les mascarades et les mensonges. "Démocratie" nous dit-on. Comme ce Mariage pour Tous qui vient d'être voté contre une majorité de Français. "Liberté d'expression" qui serait défendue comme cette volonté manifeste d'interdire les spectacles de Dieudonné. "Droits de l'Homme" entend-on, comme cette Armée Syrienne Libre qui massacre les populations et violent les femmes en Syrie.

"Tout est pour le mieux dans le meilleur des mondes possibles" nous diraient les panglossistes du journal Le Monde, de France Télévision ou de BFM. Alléluia ! En avant toute ! Nous voilà pris dans un tourbillon où les évènements s’emmêlent, s’entremêlent et s'accélèrent, et où il est difficile de distinguer les alliés des ennemis, la vérité du mensonge et les causes des conséquences.

Sur les causes et les conséquences, mouillons-nous ici. Beaucoup a déjà été dit sur la décrépitude ou la décadence que nous vivons. Des essais savants, des conférences magistrales. En veux-tu, en voilà. Tant et si bien qu'une impression de confusion persiste après avoir ingurgité toutes ces informations. Essayons-nous à la simplicité sans céder à la simplification. Exercice délicat tant le diable se cache dans les détails.


TRILOGIE SATANIQUE



Trois forces fondamentales œuvrent aux yeux et aux sus de tous : le Capitalisme, le Mondialisme et le Sionisme. Mais là où est le génie du Système, c'est sa capacité pour dissimuler en partie l'influence de ces forces. Victimiser, culpabiliser, diviser pour régner, tous les moyens sont bons pour faire porter la responsabilité de notre déchéance voulue à l'individu chômeur, fainéant, ou à une partie de la population d'origine étrangère, souvent musulmane, mal intégrée ou délinquante. Alternance de pathos victimaire et d'appels à la lutte entre prolétaires, et le pauvre beauf goy, il tombe dans le panneau à chaque fois.

Cela ne sera pas développé ici, mais il est assez facile de montrer que la plupart des courants de pensées, la plupart en "isme", comme le libéralisme, l'individualisme, le consumérisme, le socialisme, l'athéisme, l'humanisme, ou encore le nationalisme peuvent être dérivés d'une des trois forces précédemment citées, ou d'une combinaison de ces trois forces. Et même si ce cadre conceptuel n'est pas parfait, nous montrerons brièvement en quoi il est suffisamment complet pour expliquer les tendances actuelles et à venir.

Ces trois forces, et les acteurs qui les animent, partagent réciproquement des intérêts communs et travaillent de concert, globalement tout du moins. A des niveaux locaux ou régionaux, pour des questions d'égos ou de pouvoir personnel, il est tout à fait possible d'observer des luttes intestines. Le cas le plus classique étant le faux bipartisme où l'électeur, dindon de la farce, est condamné à un faux choix. Bonnet blanc ou blanc bonnet. La logique libérale s'appliquant à elle-même, le processus électoral n'est qu'une compétition faussée pour sélectionner les meilleurs partisans de la trilogie satanique. Constatons sur pièce : jamais nous n'avons eu un gouvernement si favorable au Capitalisme, au Mondialisme et au Sionisme. La démonstration, aisée, sera laissée au lecteur.

Cette trilogie satanique s'appuie sur des armes très efficaces. Assurant la permanence sur le long terme, dans les alcôves feutrées des châteaux suisses ou d'un palace américain, en tout cas loin des manifestations populaires aussi bruyantes qu'éphémères, des organisations, des réseaux de l'oligarchie cosmopolite œuvrent dans l'ombre. Parmi tant d'autres, citons Le Siècle, la Franc-Maçonnerie, Bilderberg, Yale, Skull & Bones, la Trilatérale, le CRIF ou bien le B'nai B'rith. A chaque dois, ils y est question d'intérêts, de profits ou de pouvoir. Oubliée l'idée de nation au sein de ces réseaux d'influence. La nation devient un concept creux, sauf peut-être sous l'angle statistique d'un marché de consommateurs.

Ces réseaux sont sûr d'eux. En effet, ils le peuvent, pour le moment. Ils détiennent les clefs de l'économie, du militaire et du culturel. L'économie mondiale est dominée d'une part par une seule monnaie papier, une monnaie de singe, le dollar qui repose de plus en plus difficilement sur les matières premières et le pétrole en particulier, et d'autre part par deux places financières pour le moment incontestées, repaires de la spéculation institutionnalisée et du trading à haute fréquence, que sont la City de Londres et Wall Street à New York. Sur le plan militaire, la suprématie est matérialisée par l'armée américaine et la structure féodale de l'OTAN avec des vassaux comme la Grande-Bretagne ou la France. Avec près de la moitié du budget militaire mondial lui permettant sa politique de Full Spectrum Dominance, l'armée des Etats-Unis est bien le principal atout matériel de cette puissance en déclin. Dans les actifs immatériels mais tout aussi redoutable, les réseaux de pouvoir détiennent l'arme culturelle et idéologique. Le Soft Power anglo-saxon est plus fort que jamais. Il n'y a aujourd'hui aucune concurrence sérieuse à l'influence d'Hollywood et des conglomérats médiatiques tels que Disney, News Corp ou autre Time Warner qui nous abreuvent à longueur de journée de block busters et de soap operas faisant l'apologie de la pornographie, de l'homosexualité, de l'indifférenciation du genre et de l'obligation d'aimer les immigrés, même quand ils sont délinquants. La réussite de cette guerre culturelle est telle que même si demain le pouvoir se relocalise en Asie, point de choc culturel, point de dépaysement, l'élite continuera de se sentir comme chez elle. Les mentalités au Japon, en Corée du Sud et même dans les grandes mégalopoles chinoises sont désormais une réplique de l'occident, et parfois en pire.

Capitalisme, Mondialisme et Sionisme. Des concepts lus et entendus à l'envie, à en vomir même dans certains milieux au point d'être utilisés approximativement, comme des incantations pour justifier des analyses et des prédictions. Sans développer outre mesure, nous ne pourrons pas faire l'économie d'un rappel. Ceci, afin de s'assurer de bien mettre ces concepts à l'endroit.


CAPITALISME



Le principe fondamental du Capitalisme est simple au possible, et c'est sans doute de là qu'il tire sa force. Il s'agit de la recherche de l'accumulation sans limite du Capital, autrement dit, de la richesse.

Alors que le Capitalisme prône le libéralisme économique et la
dérégulation sous prétexte de favoriser la création de richesse, il est
intéressant de constater que cela a toujours conduit à la constitution
d'oligopoles, de trusts ou de conglomérats, s'accaparant l'essentiel des richesses. Constat mis en
avant par Pareto et sa fameuse loi des "80-20" où la majeur partie des richesses est détenue par une minorité de personnes. Karl Marx le démontre en détail dans Le Capital et surtout, de nombreux penseurs libéraux admettent également ce principe.

D'un point de vue historique, le Capitalisme prend sa source dans le Protestantisme Anglo-Saxon. Par opposition avec le catholicisme et
l'idéal de charité christique, celui-ci a pour but de rendre compatible le christianisme avec la réussite et
l'enrichissement individuel, ce qui entre en totale contradiction avec la parole du Christ. Ce Capitalisme a connu de nombreuses phases et de nombreuses formes. N'en retenons que les deux extrémités. D'un Capitalisme industriel, local puis national, encore en lien avec le réel, nous sommes arrivés à un Capitalisme financier, multinational mais en vérité a-national, libéré du carcan de la nation. En plus l'accaparement de la valeur ajoutée, ce nouveau Capitalisme financier de prédation utilise l'usure et la spéculation à des niveaux jamais atteint tant géographique que quantitatif. Au point que ce Capitalisme en devient déconnecté du monde réel.

Pour approfondir le sujet


MONDIALISME



A ne pas confondre avec la mondialisation qui est plus un phénomène naturel lié à l'essor des techniques, le Mondialisme est une idéologie rejetant la Nation qui est un obstacle, pour diverses raisons, à l'épanouissement des êtres humains. En ce sens, le Mondialisme est un antinationalisme. Le corollaire du Mondialisme est la suppression des Nations ou leur affaiblissement par l'institution d'une gouvernance mondiale.

Mais dans ses racines, au delà des envolées lyriques pour la Paix entre les peuples ou le Progrès, le but non avoué du Mondialisme est de promouvoir l'Homme Nouveau en favorisant une humanité indifférenciée, interchangeable, sans genre, sans racine, sans tradition, bref, sans identité. Le consommateur uniformisé pour répondre à la rationalisation d'une production toute aussi uniformisée. Notons que Jacques Attali dans ses livres ne dit rien d'autre quand il parle de trans-humain et d'homme nomade. La force du Mondialisme aujourd'hui est qu'il a réussi à infiltrer aussi bien les courants de pensée dit de Droite que les courants de pensée dit de Gauche. L'ultra-libéralisme étant le pendant Mondialiste à Droite de l'Internationalisme à Gauche.

Comme par coïncidence, tout comme le Capitalisme, le Mondialisme prend son essor avec le protestantisme anglais, mais pour des raisons légèrement différentes. Au XVIIème siècle, l'idée que le peuple anglais est l'incarnation spirituelle du Peuple Élu se répand dans l'aristocratie anglaise. Ce qui n'est pas sans rappeler le Judaïsme et qui peut expliquer les affinités actuelles entre le monde anglo-saxon et la communauté juive. Fort de la suprématie maritime sous l'ère de la reine Victoria, du darwinisme ambiant et le principe de la sélection naturelle, les élites anglo-américaines s'appuyant sur les anciennes colonies de l'Empire britannique, ce qui est connu sous le nom de Common Wealth, vont travailler à généraliser le principe aux autres Nations et à tous les continents. Cela prendra des formes successives avec la Ligue des Nations, puis la Société des Nations et enfin l'Organisation des Nations Unies actuellement.

Pour approfondir le sujet


SIONISME



Le Sionisme moderne n'est ni le souhait de voir la création d'un État Juif en Palestine, puisque c'est déjà fait. ni de voir les juifs réunis sur la Terre Sainte d'Israël, chose déjà en partie réalisée. Aujourd'hui, le Sionisme c'est la pérennisation de l’État d'Israël ainsi que la volonté d'agrandir le territoire d'Israël et de renforcer l'influence d'Israël au Proche Orient et dans le reste du monde. Ce qui est rarement évoqué dans les médias, c'est qu'au bout du chemin, le Sionisme moderne rêve d'un peuple juif, centre de l'humanité puisque peuple Élu porteur du projet divin, rassemblé en Terre Sainte, avec comme capitale Jérusalem, capitale du monde qui abritera le troisième temple de Salomon.

Le Sionisme est alimenté par deux courants majeurs. L'un de ces courants, athée, s'appuie sur une vision stratégique et sécuritaire. Il s'agit de revendiquer les terres palestiniennes aujourd'hui et des pays voisins comme le Liban, la Syrie, l'Irak, l'Egypte et l'Arabie Saoudite demain pour des raisons d'espace vital. Dans cette région où la ressource aquifère est précieuse, un pays comme le Liban ou le contrôle du Jourdain est vital pour l'avenir d'Israël. Également, prendre des terres aux arabes, c'est réduire leur puissance et donc leur menace pour l’État Hébreux. L'autre courant, religieux, messianique, revendique fallacieusement en tant que droit et même en tant que devoir le fait de coloniser les Terres Bibliques d'Eretz Israël, et accomplir ainsi le projet divin du peuple juif.

Le Sionisme a proprement parlé a vu le jour à l'aube du XXème siècle, peu de temps avant l'éclatement de la Première Guerre Mondiale. Et dès les débuts, les acteurs du sionisme sont parvenus à influencer les diplomaties européennes en leur faveur par le biais de réseaux puissants. Les sionistes ont réussi à déployer un arsenal intellectuel d'une efficacité redoutable, d'autant plus que leur complainte victimaire a été grandement favorisée par l'épisode de la Shoah que les sionistes ne manquent pas de rappeler dans les pays occidentaux. Aussi, pour légitimer leurs revendications sur les terres de Palestine, les sionistes dégainent la Torah comme acte de propriété absolu et sacré, et la Shoah comme la dette éternelle du monde à leur égard, coupant court ainsi à toute tentative de contradiction ou de négociation.



Il faut cependant savoir que des rabbins ultra-orthodoxes considèrent que le sionisme constitue une hérésie et une violation des commandements divins. Pour ces rabbins, seul la venue du Messie recréera l'Etat d'Israël et sonnera le signal à tous les juifs de se rassembler sur la Terre Sainte. Comme ce qui se déroule depuis plus d'un siècle n'a rien de divin mais le fruit d'une élaboration humaine avec toutes les manipulations, corruptions et crimes possibles, le sionisme constitue donc un acte à caractère satanique. Enfin selon un point de vue chrétien, le peuple juif doit rester un peuple errant, puni par Dieu, car n'ayant pas su reconnaître en Jésus le Messie.


Pour approfondir le sujet


DES CAUSES AUX EFFETS






Les dégâts causés par ces trois forces sont considérables et se manifeste à tous les échelons. Du matérialisme-consuméristo-hédoniste au niveau des individus, jusqu'aux guerres illégitimes en Irak, en Afghanistan, en Libye, en Syrie ou au Mali à l'échelle mondiale sous le prisme du Choc des Civilisations.

Le méticuleux travail de déconstruction de nos sociétés a porté ses fruits. Déspiritualisé au nom du principe de la laïcité, abruti sous l'effet du Juste Prix et de Secret Story, indifférencié par les pressions communautaires des lobbies féministes et LGBT, le citoyen transformé en pur consommateur est à la totale merci de l'oligarchie. Quand bien même il tenterait de résister qu'il ferait face à ces trois forces, très puissantes, bien organisées, s'imbriquant et s’entremêlant entre elles en des relations incestueuses. Ces forces sataniques savent user autant de la brutalité physique que de la ruse perverse pour contrer ses opposants.

Actuellement, ces trois forces convergent et se renforcent mutuellement. Néanmoins, une seule d'entre elle peut encore véhiculer une valeur positive dans l'opinion publique. Il s'agit du Mondialisme. L'oligarchie ne peut plus vendre les bienfaits du Capitalisme en ces temps de crise et encore moins du Sionisme compte-tenu d'un gouvernement israélien qui n'a jamais été aussi ouvertement favorable à un embrasement du Proche-Orient comme le souligne la bombinette de Netanyahu devant les Nations Unies le 27 septembre 2012.

C'est pourquoi, le Mondialisme sera dans les années qui viennent le cheval de Troie pour le Capitalisme et le Sionisme. D'autant plus qu'en ces temps troublés de crise, les médias nous ferons croire que le Mondialisme est la solution à nos problèmes. Le mythe de la forteresse Europe, que l'union fait la force, du village planétaire, du citoyen du monde ; l'idée vague que le Mondialisme est un vecteur de paix, de rapprochement des peuples... Aucun de ces termes et de bien d'autres de la novlangue ne nous seront épargnés.

Il est donc légitime de penser que ce seront les enjeux autour des questions mondialistes qui structureront les évènements des prochaines années. Et dans l'agenda de nos élites figure comme par hasard le Grand Marché Transatlantique qui vient de resurgir il y a peu sous le nom d'accord de libre-échange entre l'Union Européenne et les États-Unis. (source : Le Figaro)

Cette étape, qui sera probablement officialisée en 2015, marquera un grand bond en avant dans la mise en place de la Gouvernance Mondiale. D'ici là, il faut donc s'attendre à ce que nos dirigeants fassent tout pour sauver l'Euro et le Dollar, quelles qu’en soit les conséquences pour les peuples soumis à une austérité de plus en plus insoutenable. En effet, le climat social empire en Europe, dont en France. Les immolations par le feu à Pole Emploi ou les émeutes ouvrières des employés de Goodyear ne sont que des prémices d'un embrasement qui s'annonce, très certainement réprimées dans un bain de sang par les forces de l'ordre.

Une fois ce grand ensemble économique réalisé, les deux autres forces que sont le Capitalisme et le Sionisme pourront à nouveau parader à visage découvert. La mainmise de la finance mondialisée s'accentuera et se développera dans des domaines qui lui sont encore interdits aujourd'hui dans nos pays européens. Par exemple, notre Sécurité Sociale et notre Retraite par répartition risquent de n'être plus que des vieux souvenirs. Les velléités d'Israël sur ses voisins se feront de plus en plus explicites, et il est probable que des pays comme le Liban ou l'Irak soient la cible de déstabilisations de "terroristes djihadistes" dans les années à venir.


Néanmoins, Barack Obama n'ayant plus d'ambition présidentielle, il est peu probable que nous assistions à un conflit majeur jusqu'à la fin de son deuxième et dernier mandat en 2016.


En fait, l'année qui risque de constituer un tournant devrait être l'année 2020. Si le système économique et financier est encore debout à ce moment là, les plans de modernisation des principales forces armées, américaines, russes et chinoises notamment, arriveront à échéance. (source : La Voix de la Russie)


Ce sera également un temps de période électorale dans les soi-disant démocraties occidentales, notamment aux États-Unis. où le Président conservateur américain, si l'alternance est vérifiée, sera tenté de déclencher un conflit à l'extérieur pour assurer sa réélection. Rappelons-nous de l'utilisation du statut de Commandant en Chef par l'administration de George W. Bush qui a été un élément essentiel dans sa réélection malgré son bilan plus que mitigé. Donc en cas de conflit mené par les États-Unis, le risque est grand pour le monde de voir la Russie et la Chine intervenir militairement avec leur armée modernisée. Cela pourrait conduire à une nouvelle Guerre Mondiale, sachant qu'en coulisses, il est vraisemblable qu'Israël fera tout pour attiser la confrontation des deux côtés. Sans oublier que si les effets de la crise persistent encore à ce moment là, le Capitalisme pourrait voir dans un conflit à l'échelle mondiale, une opportunité pour se régénérer.


CONCLUSION



Après ce bref exposé sur ces sujets à la fois vastes et complexes, l'individu paraît bien démuni pour faire face à ces trois forces sataniques que sont le Capitalisme, le Mondialisme et le Sionisme. Surtout si la projection évoquée fini par se réaliser. Alors que faire ? Face à l'ennemi détenant tous les leviers du pouvoir, sans exception, nous ne pouvons pas grand chose. Mais nous ne pouvons pas rien non plus. Nous pouvons et nous devons nous documenter pour bien comprendre ce qui est en jeu et ce qui se trame actuellement. Nous pouvons et nous devons favoriser l'émergence d'une doctrine commune pour être armé intellectuellement face à nos adversaires. C'est sur le terrain des idées que nous pourrons vaincre, pas sur le plan matériel tant l'écart de moyen entre l'oligarchie et les résistants que nous sommes est disproportionné. Quand nos convictions seront chevillées au corps, quand nous saurons reconnaître les plans de l'Ennemi, et quand nous saurons convaincre autour de nous, là nous serons prêt au combat.

C'est donc une période de préparation de la résistance qui nous attend à notre humble niveau. Car lorsque le monde ne sera plus que ruines et dévastations après le cataclysme humain qui risque de se produire, si nous n'avons rien à proposer, aucun projet de reconstruction, nul doute que l'histoire recommencera. Notre Ennemi renaitra de ses cendres et ce sera la pire des défaites. Mais ce jour là n'arrivera pas si, à chaque instant, nous nous faisons les soldats de la Vérité et de la Justice.



Pour approfondir le sujet


http://kairoslogos.blogspot.fr/2013/03/capitalisme-mondialisme-sionisme-la.html


Alter Info
l'Information Alternative

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Messages les plus consultés

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles