mardi 19 février 2013

Photovoltaïque, gare aux arnaques


Photovoltaïque, gare aux arnaques
La production d’électricité solaire
En Europe et quelque autres pays du monde, la production d’électricité solaire est favorisé par des programmes d'aides ou par des  tarifs de rachats avantageux de l'électricité.   

L’Allemagne bat le record de production d’énergie solaire avec une production d’électricité solaire 6 fois supérieure à celle de la France.  Pourtant la France bénéficie d'un ensoleillement largement supérieur à celui de l'Allemagne.  

L’électricité produite par le photovoltaïque est achetée par EDF à un tarif plus élevé que celui de la revente. Le contribuable paie la différence.  Cela pourrait être contestable mais il faut savoir que cela représente une infime partie par rapport à ce que le contribuable paye pour le nucléaire.
Les centrales nucléaires coûtent aussi très chères en fin de vie. Leurs démantèlements sont hors de prix. Alors on continue à faire tourner des centrales vétustes malgré les risques pour notre sécurité. N'envisageons pas un accident majeur, c'est toute l'économie du pays qui prendrait un coup sans compter les atteintes graves à l'environnement.    
Autres formes d'énergie ?
 Mais tout cela n'est-il pas qu'un vaste cinéma et qu'en réalité nous pourrions nous passer de ces technologies d'un autre âge ? D'autres formes d'énergies illimitées et non polluantes pourraient pulvériser les lobbys pétroliers et nucléaires. (Ce thème sera l'objet d'un article à venir) 
Toujours est-il, qu'en attendant  la percée des nouvelles technologies, le solaire n'est pas à négliger aussi bien pour le thermique que le photovoltaïque. Si la durée de vie  des panneaux photovoltaïques est estimée à 25 ans ou 30 ans, il faut préciser que les matériaux dont ils sont composés sont entièrement recyclables. 
En Alsace, à l'initiative du Maire d’Ungersheim, un élu d'avant garde, qui, espérons le, servira d'exemple à d'autres élus, une belle réalisation a vu le jour.
Au pied du terril des anciennes mines de potasse en friche, l'installation photovoltaïque avec du matériel européen correspond à la consommation des près de 3000 habitants de Feldkirch et d’Ungersheim. 
                   Entreprises photovoltaïques sans éthiques
Dans un premier temps, il est navrant de constater que la plupart des sociétés installant du photovoltaïque importent en grande quantité des panneaux chinois à bas prix et parfois de qualité douteuse.
 
Lors de la période faste à la mise en place du programme d'aide aux énergies renouvelables, les créations de sociétés installant du solaire se sont multipliées.
 
 Pour profiter de ce nouveau marché beaucoup de margoulins avides d'argent se sont infiltrés dans cette filière.
Il faut par conséquent être très prudent avant de s’engager avec une de ces entreprise.
Les vendeurs sont des beaux parleurs, très habiles pour duper leur futur client.
Ils racontent et promettent n’importe quoi pour obtenir une signature.
Il faut bien vérifier que tout ce qui est vanté par le commercial est bien spécifié dans le contrat. Exigez que toutes autres promesses soient faites par écrit.
Contrairement aux affirmations basées sur des calculs faussés du vendeur qui vous promet de vous faire gagner de l’argent, vous risquez plutôt d’en perdre, particulièrement lorsque l’installation est surfacturée.
Les commerciaux claironnent une garantie de 25 ans mais oublient de préciser que l'onduleur n'est garantie que pour 5 ans.
Vérifiez si le raccordement au réseau ERDF est pris en charge, au besoin faites le spécifier par écrit, sinon vous risquez d'avoir de mauvaises surprises. 
Demandez toujours des devis à d’autres entreprises, de préférence locales. Vous serez surpris de constater que les prix peuvent varier du simple au double.
 Le coût total pour la fourniture et la pose d'une installation de panneaux solaires photovoltaïques peut varier suivant les équipements mis en œuvre, les garanties proposées et des difficultés de l'installation de panneaux solaires en toiture. Il faut compter entre 10 000 € TTC et 14 000 € TTC pour une installation de panneaux solaires de 3 KWC en 2012. Les panneaux solaires photovoltaïques comptent pour 60 % de la facture, l’onduleur pour 15 %, les éléments de montage et la pose pour 25 % dans une installation de panneaux solaires reliée au réseau.  (Source  http://www.les-energies-renouvelables.eu/
 
Pour illustrer ces propos, voici mon témoignage.  
« Nous avons affaire avec le Groupe CES actuellement basé à Asnières sur Seine (anc. Levallois-Perret). 
 Confiant, nous avons signé un contrat le 30 août 2012 pour une installation de 12 panneaux photovoltaïques de 3Kwc dont le montant s’élève 24500 € (avec mention sur le bon de commande "sous réserve d'acceptation, si refus quelconque dossier annulé sans frais").  
 Une dizaine de jours plus tard un employé de CES téléphone afin de prendre rendez-vous pour la pose des panneaux. Étonné par cette rapidité, je lui demande s’il est en possession des autorisations de la Mairie. (J’ai signé un pouvoir pour toutes les démarches administratives.) Il répond qu’il a le nécessaire pour procéder aux travaux.  
 Malgré le prix élevé de l’installation, un bandeau bitumeux plus économique remplace la zinguerie et l’onduleur n’est pas la marque de qualité présenté dans leur catalogue. Pour l'onduleur, il y a manifestement tromperie sur la marchandise.  
 Environ deux mois après la mise en place des panneaux photovoltaïques nous réceptionnons une lettre recommandée de la Mairie.  
 Le Maire nous signale que la disposition ainsi que le type de panneaux photovoltaïques posés ne sont pas conformes. Nous apprenons que la pose de ces panneaux a été effectuée avant déclaration préalable en Mairie et sans déclaration de travaux lors de la pose.  
 En examinant le plan d’installation figurant sur la demande d’autorisation émise tardivement par le Groupe CES, j’étais interloqué. La taille des panneaux indiqués sur le plan était minuscule par rapport à l’échelle du toit. (Plan effectué par des professionnels ? Incroyable !!!)  
 Nous avons immédiatement réagi par LRAR pour demander l'annulation de la commande et dépose des panneaux. Le Groupe CES a refusé.  
 Ainsi, non seulement les panneaux devraient être remplacés conformément aux prescriptions de l’arrêté en vigueur, mais il n’est pas possible de poser la totalité des 12 panneaux comme prévu dans le contrat avec le Groupe CES (maxi 6).  
 Nous sommes en infraction avec le code de l’urbanisme.  
 Au vu de ces faits, les conditions établit par le contrat avec le Groupe CES ne peuvent être respectés. Par conséquent ce contrat n’est plus valable.  
 Nous avons donc redemandé à cette société de déposer leur matériel et de procéder au remboursement du financement perçu après la pose des panneaux.  
 Notre demande par LRAR du 31 janvier 2013 est restée sans réponse et les dirigeants du Groupe CES ne sont plus joignables.»
  Devinez quel est le slogan de cette société ?
 « Des énergies propres pour un monde meilleur »
 Merci de diffuser au maximum cet article. Il est utile de mettre hors d’état de nuire ces sociétés qui ternissent l’image du photovoltaïque.  
 
 
 




http://www.bickel.fr/nouveausite/index.php?page=op4kzbth&id=61&p=&search=


Alter Info
l'Information Alternative

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Messages les plus consultés

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles