mardi 25 décembre 2012

Stanley Fischer réduit le taux d’intérêt israélien pour soutenir l’économie nationale

Governor-of-Bank-of-Israe-007















Contre toute attente, le gouverneurde la Banque d’Israël Stanley Fischer, a décidé lundi soir de baisser le taux d’intérêt à 1,75% en janvier. L’objectif est de soutenir l’activité économique et la croissance de l’économie israélienne, qui a ralenti ces derniers mois. Au cours des 15 derniers mois, la Banque d’Israël a abaissé le taux d’intérêt à six reprises depuis son pic de septembre 2011 à 3,25%.

La réduction pour janvier 2013 du taux d’intérêt fait suite à un moratoire de deux mois au cours duquel le taux d’intérêt d’Israël s’est maintenue à 2%. Fischer a déclaré que, dans les derniers mois, l’économie a montré des signes réels de faiblesse, et la réduction « est nécessaire pour donner à l’économie un coup de pouce. » « Cela va contribuer à accroître la participation des travailleurs et réduire le chômage. »

Ma division de la recherche de la banque, dirigée par le professeur Nathan Zussman, a ajusté ses prévisions de croissance globale pour 2013 à la hausse à 3,8%, principalement en raison de la production de gaz à partir des réserves de gaz de Tamar. Le gaz naturel doit ajouter 1% à la croissance totale de l’économie l’année prochaine.

La Banque d’Israël ne craint pas une inflation galopante. En novembre, le taux d’inflation a diminué de 0,5 points et l’inflation se situe actuellement à 1,4%, à l’extrémité inférieure de l’objectif du gouvernement compris entre 1% et 3%. Le taux d’inflation devrait rester le même en décembre.

La Banque d’Israël a également prévu que le taux de chômage atteigne 7,1% en 2013 (soit une importante augmentation), et il y aura une diminution de la consommation individuelle par habitant et une baisse des importations.

Par Yonatan Aboulkeir – JSSNews

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Messages les plus consultés

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles