mardi 18 décembre 2012

Boeing teste un canon à impulsion électromagnétique

L’arme a frappé, “avec succès“, sept bases militaires américaines. Une nouvelle technologie qui pourrait facilement se retourner contre son propriétaire.
boeingchampcounterelect
Parfois, de la science-fiction à la réalité, il n’y a qu’un petit pas. L’avionneur américain Boeing a testé avec succès une bombe volante à impulsion électromagnétique, rapporte le “Daily Mail” le 1er décembre. Durant une heure de vol, le missile a déchargé une forte impulsion de micro-ondes et a mis hors service sept installations militaires de l’armée américaine dans l’Etat de Utah, sans faire de mort.
L’opération, conjointement menée par Boeing avec les laboratoires de l’armée de l’air américaine à la demande du Pentagone, a été baptisée CHAMP pour “Counter-Electronics High Power Microwave Advanced Missile Project” (Projet de missile à micro-onde de haute puissance contre-électronique, NDLR). Le programme a tout de même coûté 29 millions d’euros. C’est surtout la première fois qu’un tel missile est testé. Chose étrange, Boeing a d’ailleurs publié un communiqué de presse pour se vanter de la “réussite totale” du projet et une vidéo “d’artiste“.
“C’était fantastique“
Nous avons touché toutes les cibles que nous voulions, et transformé la science-fiction en science réelle“, lance Keith Coleman, directeur du programme chez Boeing.
Lorsque les ordinateurs se sont éteints, même les caméras installées pour filmer l’expérience se sont arrêtées. C’était fantastique“. Pour lui, cette technologie marque “le début d’une nouvelle ère dans la guerre moderne“. “Dans un proche avenir, cette technologie pourrait être utilisée pour rendre les systèmes électroniques et les bases de données d’un ennemi inutilisables avant même que les troupes ou les avions arrivent sur place.“
Bien que le projet soit frappé du sceau du secret, les experts estiment que le missile est équipé d’un canon à impulsion électromagnétique. Celui-ci utilise un “four à micro-ondes ultra-puissant” pour générer un faisceau concentré d’énergie qui provoque des surtensions dans les équipements électroniques.
Star Wars
L’ingénieur principal en charge du projet, Peter Finlay, assure que “nous sommes encore loin de ce qu’il est possible de voir dans Star Trek ou Star Wars, mais c’est un vrai progrès. Nous pouvons faire des choses que nous pensions impossibles avant.
Petit bémol, cette technologie pourrait se retourner contre son propriétaire avec une certaine efficacité. Interrogés par le “Daily Mail“, des experts craignent que le projet puisse créer une nouvelle course aux armements, les pays se bousculant pour créer leurs propres armes à impulsions électromagnétiques.
Trevor Taylor, professeur à la Royal United Services Institute, concède que le monde occidental serait beaucoup plus vulnérable à une telle attaque en raison d’une dépendance aux systèmes électroniques. Selon lui, “idéalement, il aurait fallu qu’un accord de contrôle soit signé. Car, une fois que la technologie est effectivement opérationnelle, le contrôle devient plus difficile.
Source : Le Nouvel Observateur

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Messages les plus consultés

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles